Parc naturel régional de la Guyane : au service du développement durable
Accueil du site | Plan du site
Présentation des parcs naturels du programme OYANA
Le programme OYANA intéresse la bande frontalière Guyane Brésil, à l’estuaire du fleuve Oyapock, comprenant ainsi une partie des communes de Saint-Georges-de-l’Oyapock et Ouanary sur la rive guyanaise ; Oiapoque et Calçoene sur la rive brésilienne. Il se situe sur les territoires du Parc Naturel Régional de la Guyane et du Parque Nacional do Cabo Orange au Brésil.

PARC NATUREL REGIONAL DE LA GUYANE

Les territoires du Parc naturel régional de la Guyane

Le Parc naturel régional de la Guyane fonde son développement sur la préservation et la mise en valeur d’un patrimoine naturel, culturel et humain d’une rare richesse. Par une gestion équilibrée, il se donne pour objectif de contribuer à assurer un aménagement harmonieux du territoire pour le bien-être des populations qui y résident.

Depuis 2004, le territoire du Parc naturel régional est composé de trois communes : Mana, Awala-Yalimapo et Roura.

La charte établissant les vocations de ce territoire est actuellement en révision, afin d’étendre son périmètre aux communes de Sinnamary, Iracoubo, Régina, St Georges de l’Oyapock et Ouanary.

Le Parc naturel régional de la Guyane est un territoire rural fragile au patrimoine remarquable. Il s’organise autour d’un projet pour assurer durablement sa protection, sa gestion et son développement économique et social. Il a été classé par décret n°2001-206 du 26 Mars 2001, pris sur rapport du ministre chargé de l’environnement, bénéficie d’une marque de qualité.

Ce classement confère au Syndicat mixte du Parc naturel régional de la Guyane, mis en place le 17 septembre 2002, un certain nombre de missions, et la charge d’assurer la cohérence et la coordination des actions menées sur le territoire du Parc dans le cadre de la mise en œuvre de la charte (article L333-1 du code de l’Environnement).

Les missions du Parc naturel régional

Quatre grandes missions guident l’action du PNR de la Guyane :

1. La protection du patrimoine :

Il s’attache à gérer de façon harmonieuse ses espaces ruraux ; à maintenir la diversité biologique de ses milieux, préserver et valoriser ses ressources et ses sites les plus remarquables ou les plus fragiles.

2. Le développement économique et social :

Il fonde sa politique de développement économique sur la préservation de l’environnement et de la valorisation de son patrimoine. Il a pour mission d’assurer une qualité de vie pour ses habitants en soutenant l’économie locale, en valorisant son territoire ses ressources naturelles et humaines, notamment par le développement d’un tourisme de qualité.

3. L’accueil et l’information du public :

Il favorise le contact du public avec la nature, sa compréhension et sa sensibilisation aux problèmes de l’environnement, sa découverte de la culture locale, à partir d’activités et d’équipements respectueux de la nature et des paysages.

4. L’expérimentation :

Il a enfin pour mission de mettre au point des procédures et des méthodes d’actions expérimentales qui peuvent être reprises sur tout autre territoire.

PARC NATUREL REGIONAL DE LA GUYANE

Présidente : Hélène SIRDER Directeur : Pascal GOMBAULD

Chef de Projet OYANA : Antoine LOUIS-ALEXANDRE, a.louis.alexandre.pnrg@gmail.com

Chargée d’études OYANA : Sarah GIRAUD, s.giraud.pnrg@gmail.com

31, rue François Arago, BP 539 - 97344 Cayenne Cedex Tel : 0594 28 92 70 Fax : 0594 28 92 71

PARQUE NACIONAL DO CABO ORANGE

O Parque Nacional do Cabo Orange é uma unidade de conservação criada pelo governo federal no dia 15 de julho de 1980 para preservar ecossistemas preciosos localizados na foz do rio Oiapoque e na costa norte do Brasil, no estado do Amapá.

Seus 619 mil hectares protegem uma grande variedade de paisagens naturais, moldadas pelo contato dos ecossistemas amazônicos com as águas do Oceano Atlântico. São mangues, campos inundáveis (várzeas), florestas de terra firme, além de ecossistemas marinhos. É, ao mesmo tempo, um parque continental e um parque marinho, já que aproximadamente 200 mil hectares de sua área estão am águas oceânicas.

A fauna e a flora do Cabo Orange

Por estar de frente para o Oceano Atlântico, o Parque Nacional do Cabo Orange protege 200 quilômetros de um dos mais importantes e frágeis ecossistemas existentes, os manquezais, que funcionam como « berçários » para diversas espécies de crustáceos e peixes.

Seu excelente estado de conservação garante abrigo seguro e alimentos abundantes para a reprodução de muitas espécies de aves migratórias, répteis e mamíferos, muitos dos quais ameaçados de extincão em outras partes da Amazônia e do Brasil por causa da destruição de seus ambientes naturais.

O parque guarda igualmente uma flora diversificada, onde vivem espécies como a siriúba (Avecennia nitida), o periquiteiro (Cochiospermim insigne), o buriti (Mauritia flexuosa), a andiroba (Carapa guianensis) e o açaí (Euterpe oleracea).

Conselho consultivo discute rumos do Parque

Uma das maiores conquistas do Parque Nacional do Cabo Orange foi a constituição do conselho consultivo, que também contou com apoio do ARPA (Programa Áreas Protegidas da Amazônia). A exitência de um conselho, presidido pelo órgão que administra o parque, é obrigatória, segundo a lei que orienta o funcionamento das unidades de conservação no Brasil, e deve ser integrado por representantes de instituições governamentais e da sociedade civil, incluindo as populacões locais. O papel do conselho consultivo é possibilitar que os setores da sociedade interessados participem das decisões referentes à administração do parque, discutindo, por exemplo, a elaboração e a implantação do plano de manejo. No caso do Cabo Orange, nas reuniões desse conselho, representantes de associações locais e dos povos indígenas, de colônias de pescadores, de ONGs e de entidades comerciais estão discutindo diretamente com representantes dos governos federal, estadual e municipal os rumos que o parque vai seguir daqui para frente.

PARQUE NACIONAL DO CABO ORANGE - CONTACTS

Avenida Coaracy Nunes,

840, Bairro Planalto, CEP : 68980-000,

Oiapoque/AP/Brasil

Chefe : Ricardo MOTTA PIRES

Chefe substituta : Kelly BONACH

Coordenadora do Projeto OYANA : Kelly BONACH

Contatos :

Fone : (0055) 96 99728271

ricardomottapires@terra.com.br

http://www.icmbio.gov.br

 
Articles de cette rubrique
  1. Présentation du programme OYANA
    26 octobre 2010

  2. Présentation des parcs naturels du programme OYANA
    26 octobre 2010