Parc naturel régional de la Guyane : au service du développement durable
Accueil du site | Plan du site
Réserve naturelle de l’Amana

La Réserve naturelle de l’Amana a été créée par décret ministériel n°98-165 du 13 mars 1998 et couvre un espace de 14 800 ha. Située sur les communes de Awala-Yalimapo à 20% et de Mana à 80%, dans le nord-ouest de la Guyane, la Réserve naturelle de l’Amana est une réserve littorale qui s’étend de l’embouchure du Maroni à l’embouchure de l’Organabo.

Constituée de biotopes variés et en perpétuelle évolution du fait de l’arrivée de bancs de vase en provenance de l’Amazone, allant des mangroves d’estuaire à des marais d’eau douce ou saumâtre, englobant des portions de mer et de plage et des portions de forêts sur cordon dunaire ou sur sables blancs, la Réserve naturelle de l’Amana se caractérise surtout par les espèces animales que l’on y rencontre : des tortues marines aux lamantins, des oiseaux de mer aux passereaux de forêt sans oublier les grands et petits échassiers ni les anatidés, des singes aux jaguars, des tortues d’eau douce aux serpents, des tamanduas aux ratons crabiers… bref, on y rencontre des espèces aussi nombreuses que diverses, un véritable trésor de patrimoine naturel.

Zone humide reconnue internationalement par la convention RAMSAR, zone protégée par son classement en ZNIEFF (zone nationale d’intérêt écologique faunistique et floristique), la Réserve naturelle de l’Amana est surtout connue pour la ponte des tortues marines et notamment des Tortues luths Dermochelys coriacea.

La Réserve naturelle de l’Amana est gérée par le Parc naturel régional de la Guyane depuis le 1er janvier 2008. Des études scientifiques y sont conduites par des organismes de recherche sous conventionnement (dynamique de population des tortues marines, observation de la faune), ainsi que l’accueil du public, et des scolaires. La mission principale de la Réserve est d’assurer la police de l’Environnement au moyen d’un personnel assermenté et commissionné. Les agents de la Réserve privilégient la prévention et la pédagogie afin de partager avec les usagers un objectif commun qui est de conserver durablement ce patrimoine naturel d’intérêt majeur tout en favorisant un développement local équilibré et durable.

Le plan de gestion qui définit les actions à conduire au sein de la Réserve a été validé par arrêté préfectoral pour une période de 5 ans.

arrêté préfectoral validant le plan de gestion

décret de classement

plan de gestion 2011-2015